textileindustrywastewatertreatment1.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 95 – mars 2022
L’épuration des eaux gagne en priorité dans l’industrie textile

La deuxième édition de la Masterclass Water de Centexbel, ayant eu lieu en décembre, a entre autres été consacrée au problème des sécheresses, du Baromètre de l’eau, des effluents résiduels, de Zero Discharge Hazardous substances (ZDHC) et du Zero Discharge Liquid (ZLD), une technique de traitement de l’eau innovante.

beeld6eendenkroos.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 95 – mars 2022
La récupération des nutriments suscite un intérêt croissant

L’Université de Gand s’engage dans la recherche sur la récupération des nutriments et sa mise en œuvre pratique. En collaboration avec Aquafin, l’UGent s’est lancée dans le projet européen Walnut qui s’intéresse à la récupération de substances contenues dans nos eaux usées ménagères.

foto2fotometwatverschillendetypeskeramischemembranen.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 95 – mars 2022
Le VITO et l’UAntwerpen partagent leur expertise avec la nouvelle entreprise dérivée A-membranes

Aujourd’hui, les procédés de séparation de produits sont souvent énergivores et d’une efficacité toute relative. Forts de leur nouvelle entreprise dérivée A-membranes, le VITO et l’UAntwerpen lancent sur le marché une technologie avancée de séparation membranaire en milieu liquide. Non content d’avoir gagné considérablement en efficacité et en durabilité, cette technologie est douée d’un potentiel d’économie d’énergie qui lui permet de réduire sensiblement les émissions de CO₂ dans l’industrie chimique.


Aquarama 2022 rectangle (fr)
beeld3containermetbouwbord.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 95 – mars 2022
I-QUA renforce les liens entre la Flandre et les Pays-Bas

L’événement de clôture de la plate-forme I-QUA a eu lieu fin 2021. À l’occasion d’un talk-show de clôture, les intervenants se sont arrêtés sur les derniers développements dans le domaine de l’épuration innovante (décentralisée) des eaux usées en général et sur la plate-forme I-QUA en particulier. Ce projet a d’ores et déjà consolidé les liens entre la Flandre et les Pays-Bas.

beeld2coverboekvanmarcvanmolle.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 93 – septembre 2021
1 million de personnes meurent du coronavirus, 9 millions du manque d’eau

L’eau. « Waarom elke druppel telt (Pourquoi chaque goutte compte) » est le livre récemment publié par le professeur émérite Marc Van Molle, géographe physique, affilié à la Vrije Universiteit Brussel. Marc Van Molle décrit, en cinq chapitres clairs, les causes mondiales de la pénurie d’eau, la gestion de l’eau, les conflits liés à l’eau, l’impact du changement climatique, et formule également des solutions possibles. Il le fait en s’appuyant sur ses connaissances dans le domaine du stockage du CO2 dans le sol, de l’érosion des sols et de la gestion de l’eau.

foto1ingmarnopens.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 93 – septembre 2021
Les jumeaux numériques prennent de l’importance dans le secteur de l’eau

Les jumeaux numériques et l’intelligence artificielle (IA) joueront à l’avenir un rôle croissant pour les acteurs du secteur de l’eau. C’est l’avis d’Ingmar Nopens, professeur à l’UGent et spécialiste en « analyse et optimisation de processus basées sur des modèles ».


Vega rectangle september 2022
beeld6waterzuiveringinstallatie.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 92 – juin 2021
L’utilitaire DataClarity permet d’exploiter à fond les data des installations d’épuration

Le groupe de recherche BioCo de l’UGent a développé des nouvelles procédures pour améliorer la qualité et le contenu des données générées par les installations d’épuration. L’utilitaire DataClarity facilite la mise en carte des configurations et l’optimalisation du fonctionnement pour réduire la facture d’énergie. À cela s’ajoute la détection plus rapide des erreurs dans les données. Nous avons rencontré Eveline Volcke, professeure au Vakgroep Groene Chemie en Technologie, Faculté des sciences de bio-ingénierie à l’UGent.

waterpeepower.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 92 – juin 2021
Récupérer le phosphore et l’azote de l’urine pour délester les stations d’épuration

Une spin-off a mis au point un système électrochimique permettant de récupérer le phosphore et l’azote à partir de l’urine pour les réutiliser comme engrais. Traiter autant que possible les eaux usées en amont permet de moins solliciter les réseaux d’égouts et le circuit d’épuration. Nous avons rencontré Korneel Rabaey, professeur à la Faculté de génie des biosciences de l’Université de Gand (UGent) et Chief Technical Officer (CTO) de la société Capture.

5wpcoostendefarys1.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 91 – mars 2021
Nouvelles initiatives de production d’eau potable

La purification de l’eau potable par filtration membranaire ne cesse de gagner en importance. Cette technologie permet en effet de s’intéresser à d’autres sources plus salines, situées aussi bien dans la zone côtière que dans l’arrière-pays. C’est dans ce sens que s’exprime le professeur Bart De Gusseme du Centrum voor Microbiële Ecologie en Technologie (CMET) de la UGent et de CAPTURE. Ce dernier s’y livre à des recherches consacrées à la réutilisation des eaux usées et à la sécurité de l’eau potable. Il exerce également les fonctions de chef de projet auprès de la société de distribution d’eau FARYS.

blauwewol.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 91 – mars 2021
VITO et la VMM lancent un nouvel outil pour calculer l’impact des eaux usées

La VMM (Vlaamse Milieumaatschappij) a mis au point avec VITO un plan par étapes détaillé pour vérifier l’impact des eaux usées sur les eaux superficielles et voir si l’application de techniques d’assainissement supplémentaires est financièrement réalisable. Cet outil permet aux entreprises de calculer elles-mêmes si elles répondent aux normes. L’outil Excel automatisé a été présenté au webinaire des entreprises textiles flamandes le 7 décembre dernier.

foto1dedemiwaterplantbotlekdwpvanevidesvoordeproductievandemiwatervoordeindustriefotovankwr.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 91 – mars 2021
Décentralisation accrue de l’épuration

Les entreprises de l’industrie de transformation bénéficieraient davantage d’une épuration décentralisée, en comparaison avec une épuration en fin de parcours. C’est ce qu’avance Emile Cornelissen, Principal Scientist au sein de l’équipe Waterbehandeling en Resource Recovery auprès du KWR et Professeur membre du groupe de recherche PaInT (Particle and Interfacial Technology) à l’Université de Gand. « Une telle décentralisation présente l’avantage d’une décomplexification de l’effluent à épurer et partant, d’une épuration plus aisée de ce flux d’eaux usées. »

beeld8laboratoriumugent.jpg

RÉCHERCHE  
Aquarama 90 – décembre 2020
Les défis de la réutilisation de l’eau

De plus en plus d’entreprises souhaitent réutiliser leur eau et récupérer des composants utiles qui sont encore présents dans leurs eaux résiduaires. Parallèlement, les normes de rejets des eaux usées sont de plus en plus strictes. C’est ce qu’affirme le Professeur Gijs Du Laing (UGent), expert en chimie et technologie environnementale, à propos des oligoéléments utiles et dangereux. C’est pourquoi l’UGent développe actuellement diverses techniques hybrides innovantes pour pouvoir éliminer de manière encore plus efficace, plus sélective et plus rapide des oligoéléments contenus dans les eaux résiduaires.

Lire gratuitement en ligne et se tenir au courant des nouvelles du secteur via notre newsletter?


En vous enregistrant, vous acceptez les conditions générales.