PHOTOS EVENEMENT 

Salon Aquarama Trade Fair édition 2017 : l’atout de l’enthousiasme

Prendre le pouls du marché belge de la technologie de l’eau ? Le plus simple, c’est d’aller faire un tour au salon Aquarama. Le jeudi 26 octobre 2017 dans la Brabanthal de Leuven-Haasrode, environ un millier de visiteurs sont allés à la rencontre d’une centaine d’exposants. Le concept éprouvé – un salon d’une journée, des stands modulaires et un service traiteur – attire de plus en plus de nouveaux adeptes. Nombreux sont les visiteurs de jadis qui sont revenus cette année, mais pour représenter leur entreprise ou institut dans un stand d’exposant. L’atelier organisé par le TNAV-VMx, l’après-midi d’étude de VLARIO et la journée d’étude de AquaFlanders ont rencontré beaucoup de succès.

Le salon spécialisé Aquarama est devenu au fil des années un événement incontournable pour des centaines de spécialistes du traitement des eaux en Belgique, qui bloquent la date plusieurs mois à l’avance dans leur agenda. Au nom de CGK, Geert Denutte et Stijn Dely ont pris la route du Brabant flamand.

« Voilà des années que nous sommes présents à ce salon », se félicite Stijn Dely. « Même si on peut affirmer qu’un site internet fait désormais figure de salon permanent, cela reste une bonne idée de rencontrer les gens. C’est ici que nous préparons le terrain pour faire germer les futurs projets et que nous investissons pour consolider la notoriété de notre entreprise. C’est également une excellente occasion de faire découvrir toute la gamme de nos services. Souvent les gens s’imaginent que nous sommes spécialisés dans la fabrication des cuves, et découvrent ici que nous avons plusieurs cordes à notre arc. »

Solutions innovantes

Ikologik a pris l’initiative cette année de participer avec un stand. « Le concept d’un salon en réseau, couplé à un magazine spécialisé est une bonne formule », selon Jannes Soutaer et Tom Serru. « Pour nous, ce marché est intéressant parce qu’il n’y a qu’une seule autre entreprise à proposer une solution de niche pour le monitoring des données sur le cloud, un produit toujours plus demandé. »

L’entreprise a également participé à l’atelier de TNAV, en présentant une étude de cas pour expliquer le principe de son installation à membrane.

Nouveaux contacts

L’entreprise Jumo Automation a délégué un grand nombre de ses experts. L’année dernière, l’entreprise a fait une présentation pendant le workshop. « Pour nous, le salon Aquarama est la plateforme idéale pour présenter nos solutions spécifiques », explique Iris Thomassen. « Nous avons ici la possibilité de nouer beaucoup de contacts utiles, et nos délégués ont l’occasion de rester en contact avec les clients existants. »

Faire preuve de sélectivité dans la participation à des salons

Sur le stand EPAS, les visiteurs intéressés sont accueillis par Jolien Kerkhofs et Matthieu Bossuwé. « Pour ceux qui travaillent en partenariat avec Aquarama, le ‘package’ complet des services est une réelle plus-value. C’est ce qui nous a motivés dans notre décision de participer pour la première fois à ce salon en tant qu’exposant. Souvent, nous restons dans le sillage de Veolia. Par exemple, nous sommes ‘abonnés’ au salon Pollutec. En termes de dimensions, Pollutec Lyon est gigantesque en comparaison avec Pollutec Paris, mais l’expérience nous montre que Paris convient mieux pour un travail ciblé. Il va de soi que c’est la raison de notre présence au salon Aquarama. »

Nouvelle pompe pour les eaux grises

La délégation EDO Pumps a présenté avec fierté sa toute nouvelle pompe Awalift. Ces derniers temps, l’entreprise est de plus en plus souvent sollicitée pour optimaliser des installations… nouvelles. « C’est la conséquence du fait que beaucoup de maîtres d’ouvrage choisissent la solution à bas prix, avant de constater que l’installation ne fonctionne pas de manière satisfaisante. Notre pompe vient alors remplacer la pompe achetée initialement. En principe, c’est pour nous une bonne chose, mais l’intervention est délicate. Pour définir la solution adéquate sur base d’un matériel pré-existant nous devons travailler en concertation avec le maître d’ouvrage et avec l’installateur », explique Erik De Doncker.

Discussions dans une ambiance informelle

Laurent Cornet, spécialiste chez Schneider Electric, estime que le salon est le biotope idéal pour discuter des projets en cours dans une ambiance détendue. « Les visiteurs ont ici une vue d’ensemble sur le marché, certes, mais il est surtout plus facile d’établir un premier contact avec certaines entreprises. Nous présentons ici nos produits (automatisation) pour le marché de l’eau, un secteur industriel avec lequel nous avons depuis toujours beaucoup d’affinité. »

« Déceler les tendances »

Michaël De Baets fait aux visiteurs les honneurs de la maison Visser & Smit Hanab, entreprise générale. « Pendant un certain temps, j’étais de l’autre côté de la barrière, chez un fabricant de pompes. Cet événement convient à merveille pour rencontrer des gens très intéressants, des collègues de la concurrence, découvrir les tendances et nouveaux produits. Je rencontre également beaucoup de nos fournisseurs. »

D’abord étudiant, ensuite technologue de procédé

Voici quelques années, Wim Kegels étudiant à l’époque, avait participé au salon Aquarama en tant que visiteur et avait assisté à l’atelier. Aujourd'hui, c’est en tant que technologue qu’il accueille, avec le directeur-gérant Piet De Langhe, les visiteurs sur le stand de Pantarein. « Nous informons les gens sur notre rôle de conseiller indépendant spécialisé dans l’épuration des eaux : un aspect très important, il s’agit d’aider les clients à choisir la technologie la plus adéquate pour chaque projet. »

« Nous constatons également que toujours plus de clients souhaitent déléguer à un partenaire fiable l’exploitation de leur station d’épuration », ajoute Piet De Langhe. « C’est un signal positif : de plus en plus d’entreprises acceptent d’investir dans la récupération des eaux usées. »

« Sonder le marché »

Liévin De Vriese, qui s’est familiarisé avec ce marché dans divers postes de direction et marketing, utilise le salon Aquarama pour affiner son réseau et découvrir les innovations, « malgré une longue expérience dans le domaine, qui me permet de savoir dans quel sens évolue le marché. De plus, c’est une excellente occasion de rencontrer des clients existants et de nouer des nouveaux contacts, qui pourraient donner une nouvelle impulsion dans la poursuite de ma carrière. »

« Faire des découvertes inattendues »

Bürkert est une entreprise habituée des salons en tant qu’exposant et participe pour la première fois. « Dans un salon, il est possible de faire des découvertes inattendues, ce qui n’est pas le cas sur internet, parce que les instructions de recherche sont très ciblées. De plus, sur la seule base d’une ‘feuille de données techniques’ et d’une photo il n’est pas toujours possible de se faire une idée exacte de l’utilité d’une innovation déterminée », selon Nicole Janssen.

KSB est depuis des années un exposant attitré et apprécie surtout les dernières heures du salon Aquarama. « Lorsque l’atelier est terminé, les participants viennent se promener dans les stands. C’est le moment le plus adéquat pour présenter les autres facettes de notre entreprise et permettre aux visiteurs de découvrir ainsi les produits qu’ils ne connaissaient pas encore chez nous », précise Jan Van Laer.

Par Bart Vancauwenberghe

 

Prochaine édtion Aquarama Trade Fair: 25 octobre 2018

Exposer? Contactez Katja Wijffels, +32 (0)473 86 59 70,  katja.wijffels@fcomedia.be

 

                                                 

 

Enregistrez-vous gratuitement :

  • Lire des articles complets
  • Recevoir Aquarama par la poste et lire le magazine en ligne
S'enregistrer