fraunhoferbiosorb.jpg

NOUVELLES DU SECTEUR 10/05/2019

Éliminer des matières nocives à l’aide d’adsorbants durables

Pour chercher les traces de médicaments, de biocides et de produits chimiques industriels dans les eaux usées, on utilise actuellement essentiellement des filtres à charbon actif. Ces derniers sont basés sur une matière première fossile. Ils sont par ailleurs moins adaptés à la recherche de composés polaires ou ionisés contenus dans l’eau. Le centre de compétence allemand Fraunhofer Umsicht développe dans le projet BioSorb de nouveaux adsorbants sur base de matières premières durables, qui fonctionnent par ailleurs de manière plus sélective que les méthodes traditionnelles. On se tourne ici avant tout vers des matériaux à base de protéines. Ces biosorbants peuvent être utilisés contre des matières fluorées actives en surface, comme le PFBS. Ce dernier est nocif et à peine dégradable dans la nature. Fraunhofer ITWM soutient cette étude en développant des modèles de simulation. La prochaine étape consiste en des tests dans une installation d’épuration des eaux d’égout.

www.umsicht.fraunhofer.de


Lire gratuitement en ligne et se tenir au courant des nouvelles du secteur via notre newsletter?